Infos

Cavani n'est pas un taulier, Jallet prend son pied, Ayew pas pressé de rempiler...

Commentaire(s)
L'actualité footballistique de ce mardi après-midi 21 Octobre 2014 a été marquée par différentes informations transferts
L'actualité footballistique de ce mardi après-midi 21 Octobre 2014 a été marquée par différentes informations transferts

L'actualité de ce mardi après-midi 21 Octobre 2014 a principalement été marquée par des informations concernant les transferts...

A. Ayew dans l'expectative

Comme relaté dans nos colonnes en début d'après-midi, le milieu de terrain international ghanéen de l'Olympique de Marseille, André Ayew, ne sait toujours pas de quoi son avenir sera fait. En fin de contrat en Juin 2015, le joueur devrait, selon les dires de son père, Abedi Pelé, étudier sérieusement toutes les options qui se présenteront à lui avant de prendre une décision.

"C'est vrai qu'il est en fin de contrat mais aujourd'hui, le plus important pour André, c'est de jouer et de gagner des matchs avec l'OM. Ensuite, nous verrons, nous attendons aussi de voir avec le président Vincent Labrune. Il existe des possibilités en Angleterre et en Italie mais attendez.", a indiqué l'ancien attaquant de l'Olympique de Marseille dans une entretien accordé sur le site italien TMW.

Ocampos : "On va tout faire pour l'emporter"

Présent en conférence de presse ce mardi après-midi, le milieu de terrain offensif de l'AS Monaco, Lucas Ocampos, a évoqué l'importance de la rencontre face au Benfica Lisbonne, prévue mercredi soir, dans le cadre de la troisième journée des phases de groupes de la Ligue des Champions. L'Argentin a été clair : son équipe compte bien tout donner pour prendre les trois points de la victoire.

"C'est un match très important pour nous tous, pour le club. On va tout faire pour l'emporter. Le coach nous a dit que le Benfica est une équipe qui joue bien avec le ballon. Ils possèdent quelques joueurs avec beaucoup de qualité.", a-t-il indiqué en conférence de presse, dans des propos rapportés par le site internet officiel du club de la Principauté.

Après Ibra, Bielsa fait son entrée aux Guignols de l'info !

Un quatrième pensionnaire de Ligue 1 vient de faire son entrée dans la célèbre émission quotidienne de la chaîne cryptée Canal Plus : Les Guignols de l'info. Après les membres du Paris Saint-Germain : Zlatan Ibrahimovic, Laurent Blanc et Nasser Al-Khelaïfi, c'est au tour de l'entraîneur argentin de l'Olympique de Marseille, Marcelo Bielsa, d'être honoré par une marionnette.

Celle-ci a fait sa première apparition lors de l'émission diffusée lundi soir. Une nouvelle preuve de la grande popularité de l'ancien entraîneur de l'Athletic Bilbao.

Thiriez défend son impartialité !

Dans la matinée, nous vous relations les excuses adressées au président du Paris Saint-Germain, Nasser Al-Khelaïfi, par le président de la Ligue de Football Professionnel, Frédéric Thiriez, suite à l'arbitrage plus que contestable de Monsieur Nicolas Rainville au cours du match entre le RC Lens et le PSG (1-3), vendredi soir passé, au Stade de France. Une scène chipée par les caméras de Canal+ Sport. De quoi créer un début de polémique. Mais le président de l'instance l'assure : il a également présenté ses excuses auprès du président des Sang et Or, Gervais Martel.

"J'étais au Stade de France pour ce match qui devait être une fête et j'étais entre les présidents de Lens et du PSG et j'ai simplement vu la même chose que tout le monde et notamment tout le public. C'est-à-dire un match qui aurait pu gravement déraper en raison de faits d'arbitrage. Ça m'a d'ailleurs obligé à descendre au bord du terrain auprès de mes délégués, pour surveiller les choses de plus près. J'étais vraiment désolé, pour les spectateurs d'abord, qui n'ont pas eu le spectacle qu'ils méritaient. J'étais désolé pour les joueurs et aussi pour les deux présidents. A la fin du match, j'ai dit aux deux présidents que j'étais désolé pour ce problème d'arbitrage. Pourquoi s'offusquer que j'exprime mes sentiments de tristesse aux deux présidents, j'insiste bien, auprès des deux présidents ? Gervais Martel l'a d'ailleurs dit lui-même. Il ne faut pas chercher plus loin. Je ne supporte pas qu'on mette en doute l'impartialité qui est la mienne et que je pratique depuis 12 ans à la présidence de la LFP.", a-t-il déclaré sur les ondes de la radio RMC.

Triaud pas convaincu par les recrues achetées à prix d'or !

Présent sur les ondes de la radio bordelaise Gold FM, le président des Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Triaud, a évoqué le prochain mercato hivernal de sa formation. Suivant le classement qu'arboreront ses protégés à la trêve, un recrue ou deux pourraient débarquer au FCGB. Mais ces possibles renforts auront un prix raisonnable. Le dirigeant aquitain n'étant vraisemblablement pas fan des recrues achetées à prix d'or, glissant au passage un petit tacle à l'encontre du Paris Saint-Germain et de l'AS Monaco.

"Je ne suis pas sûr qu'ils soient totalement convaincus par les 40 millions investis sur Cavani. Cavani, c'est plus ? Ah, c'est Pastore qui a coûté ce prix. Mouais, bof. Peut-être aussi qu'on ne sait pas utiliser les joueurs mais après, je vois Moutinho à Monaco, ce n'est pas non plus terrible même si je n'ai pas vu son match avec le Portugal contre les Bleus.", a-t-il déclaré sur les ondes.

Perrin a foi en Ricky !

Présent sur les ondes de RMC, hier soir, le défenseur et capitaine emblématique de l'AS Saint-Etienne, Loïc Perrin, est revenu sur les difficultés offensives des Verts, symbolisées par le peu d'efficacité du nouvel attaquant néerlandais du club ligérien, Ricky Van Wolfswinkel. Toutefois, le capitaine des Verts reste optimiste pour la suite et assure que l'ancien joueur de Norwich apportera beaucoup dans le Forez. Une fois sa confiance devant les buts revenue.

"C’est toujours un peu compliqué quand on arrive dans un autre pays, de s’adapter au football français... C’est différent de ce qu’il a connu. Après il s’est bien intégré dans l’équipe, mais la confiance c’est hyper important. J’espère qu’il va vite marquer des buts pour acquérir cette confiance et enchaîner. L’important c’est qu’il se procure des occasions à chaque fois qu’il joue. On pense qu’il peut nous faire du bien, c’est un bon attaquant. Après il faut qu’il marque, c’est tout." a déclaré le défenseur, dans des propos relayés par nos confrères d'ASSE-Verts.

Cavani n'est pas intouchable !

Comme relaté dans nos colonnes cet été, le Paris Saint-Germain surveillait avec attention le profil de l'attaquant international uruguayen, Luis Suarez. Alors à Liverpool, le joueur était en instance de départ. Pour tenter de convaincre les Reds de lâcher leur mordant avant-centre, les instances dirigeantes du club de la Capitale auraient formulé une offre d'échange 100% uruguayenne : Edinson Cavani VS Luis Suarez. Une information confirmée, ce jour, par nos confrères du bi-hebdomaire France Football.

Si l'offre pouvait s'avérer intéressante et pas dénuée de sens pour le club anglais, le buteur des Reds ne voulait que le Barça. Ses dirigeants l'ont bien entendu, vendant ainsi leur joueur au FC Barcelone contre la coquette somme de 97 millions d'euros.

Jallet : "C'est un pur bonheur d'évoluer dans cette équipe"

Après dix levées de Ligue 1, l'Olympique Lyonnais pointe à une très jolie quatrième place avec dix-sept unités au compteur. De quoi rendre très heureux le défenseur latéral international, Christophe Jallet. L'ancien joueur du Paris Saint-Germain prend son pied entre Rhône et Saône, malgré une entame de saison délicate, et tient à le faire savoir.

"La venue de Monaco a été comme un déclic. On a eu ce soir-là un supplément d'âme et le nul qui a suivi à Paris nous a donné un surcroît de confiance. On monte en puissance. Jusqu'où on peut aller ? Le plus loin possible ! On sent que tout le monde est investi et chacun veut en profiter. On est dans une bonne période et je peux vous dire qu'on s'éclate tous. On prend un plaisir fou à jouer ensemble. Je ne regrette absolument pas mon choix. C'est un pur bonheur d'évoluer dans cette équipe.", a déclaré le défenseur, dans un entretien accordé au quotidien régional Le Progrès.

Ayew ne serait pas enclin à rempiler

Sous contrat jusqu'en Juin 2015 avec son club formateur de l'Olympique de Marseille, le milieu de terrain international ghanéen, André Ayew, ne sait toujours pas de quoi son avenir sera fait. Annoncé sur le départ cet été, l'aîné de la fratrie Ayew était finalement rester Olympien faute de propositions intéressantes et concrètes émanant d'Angleterre. Une proposition de prolongation de contrat aurait ainsi été émise par Vincent Labrune, désireux de profiter de son non départ. Problème, le joueur serait gourmand et, selon les informations du Daily Mirror, aurait décliné celle-ci.

En effet, André Ayew ne voulait pas consentir à une baisse de salaire, lui qui émarge à 250 000 euros brut par mois. Le joueur, auteur d'une très belle entame de saison sur la Canebière, serait déterminé à rejoindre un club anglais pour poursuivre sa progression. Liverpool, Everton, Swansea, Hull City et West Ham seraient sur les rangs. Une affaire à suivre.

Jallet : "Je me sentais mieux dans le PSG de Kombouaré"

Cet été, le défenseur latéral droit, Christophe Jallet, a quitté le Paris Saint-Germain pour le Rhône et l'Olympique Lyonnais. Un club où le joueur est désormais parfaitement épanoui. Bénéficiant d'un temps de jeu élevé, celui-ci a même retrouvé l'équipe de France. De quoi le conforter, encore un peu plus, dans son choix. Surtout qu'il ne se sentait plus vraiment à son aise dans le PSG version 2.0 sous les ordres de Carlo Ancelotti puis Laurent Blanc.

"J'ai toujours été à l'aise dans ma vie, mis à part, peut-être, l'année dernière où c'était un peu plus difficile pour moi. C'était la première année où, vraiment, j'avais beaucoup moins de temps de jeu. Sportivement, c'était plus dur et, humainement, ça ressemblait un peu moins à l'idée que je me fais du football. Je me sentais mieux dans le PSG de Kombouaré. Avec ce noyau dur présent depuis pas mal d'années, complété par des touches internationales. C'était une atmosphère et une ambiance différentes, même si professionnellement il était logique pour le PSG d'en arriver là où il est maintenant.", a indiqué l'ancien joueur du FCL dans un entretien accordé à nos confrères de France Football.