Infos

Gignac vers la sortie, le MHSC cherche un nouveau nid, Lacazette est épanoui...

Commentaire(s)
Gignac et l'Olympique de Marseille ont fait l'actualité en ce mardi après-midi 7 Octobre 2014
Gignac et l'Olympique de Marseille ont fait l'actualité en ce mardi après-midi 7 Octobre 2014

Retrouvez les principales informations footballistiques de ce mardi après-midi 7 Octobre 2014...

Vers un déménagement temporaire voire définitif ?

Comme relaté dans nos colonnes dans la matinée, la ville de Montpellier a encore été très durement touché par les intempéries. Les inondations n'ont, une nouvelle fois, pas épargné le Stade de La Mosson. Présent en conférence de presse ce mardi matin, le président délégué du club héraultais, Laurent Nicollin, avait bien du mal à cacher sa tristesse devant un tel spectacle. Le dirigeant a indiqué être à la recherche d'un nouveau stade pour la réception de l'Olympique Lyonnais le 19 octobre prochain.

"C'est un spectacle de désolation que j'ai découvert ce matin à la Mosson, les dégâts sont considérables ! Nous étudions des solutions pour pouvoir jouer ailleurs pendant un certain temps.", a-t-il déclaré devant les médias, avant d'envisager, même, de quitter définitivement la Paillade pour s'installer dans une nouvelle enceinte : "Une décision va devoir être prise sur le futur de la Mosson, on ne peut pas revivre ces situations !", a-t-il conclu.

"L'anniversaire des 40 ans du club (Ndlr, programmé en Novembre) est annulé, c'est inévitable dans le contexte actuel.", a ensuite déploré Laurent Nicollin.

Pour rappel, le dirigeant avait déjà, il y a quelques semaines, fait part de son envie de rejoindre un nouveau stade au vu de l'état désuet de La Mosson.

Lacazette "incarne la réussite"

Auteur d'un triplé, ce dimanche après-midi contre Lille (3-0), l'attaquant de l'Olympique Lyonnais, Alexandre Lacazette est en pleine forme en cette entame de saison 2014-2015. Avec sept réalisations en neuf levées, l'attaquant international français, âgé de seulement 23 ans, est bien parti pour exploser ses records personnels (15 buts inscrits lors de la Ligue 1 2013-2014). Une réussite qui ne surprend pas Bernard Lacombe.

"Alexandre est formé au club, il incarne la réussite. Le public va s'identifier à lui. On a eu la confirmation qu'un buteur est toujours tributaire de ses partenaires. Même à Barcelone, quand Iniesta et Xavi sont moins bien, Messi marque moins. A Nantes, Alex avait eu peu de possibilités. Contre Lille, il a été entouré. Il a d'abord buté sur Enyeama, puis il a enchaîné. Dans ses appuis, il me fait penser à Sylvain Wiltord mais avec une faculté à marquer plus de buts encore Je lui ai dit que son objectif devait être d'arriver à la trêve avec deux chiffres. Il est à 7 buts, il a le potentiel pour inscrire 20 buts.", a déclaré le conseiller du président Aulas dans un entretien accordé au quotidien local Le Progrès.

Cheyrou vers la résiliation ?

Dans un entretien accordé sur les antennes de RMC, le président de l'Olympique de Marseille, Vincent Labrune, a succinctement évoqué le cas, compliqué, de son milieu de terrain défensif, Benoît Cheyrou. Mis à l'écart de l'effectif professionnel depuis cet été, le joueur est en attente.

"Je ne souhaite pas m'exprimer publiquement à ce sujet. J'ai beaucoup de respect pour Benoît, qui est actuellement blessé. J'ai prévu de le voir dans les jours à venir, avec mon directeur général Philippe Pérez pour discuter avec lui.", a déclaré le dirigeant olympien sur les ondes.

Une résiliation de contrat à l'amiable pourrait intervenir. De ce fait, l'expérimenté milieu de terrain pourrait plus facilement s'engager avec une nouvelle formation et, enfin, retrouver les terrains.

Gignac Olympien ? Ça sent la fin !

S'il y a bien un joueur qui symbolise l'entame de saison canon de l'Olympique de Marseille, c'est bien André-Pierre Gignac. Auteur de neuf réalisations en neuf levées, l'ancien toulousain impressionne et, en quelques semaines, est devenu un des cadres du onze concocté par l'entraîneur argentin, Marcelo Bielsa. Problème, et il est de taille, l'avant-centre marseillais sera libre en Juin prochain. De ce fait, dès le mois de Janvier, il sera libre de s'engager avec la formation de son choix. Si une prolongation de contrat n'est pas actée d'ici là. Mais au vu des déclarations du président olympien, Vincent Labrune, cette hypothèse semble peu plausible.

"Il affiche une forme et un rendement éblouissants. Il récolte les fruits de son travail. Son cas est connu, transparent. Nous avons pris une décision, avec son agent et lui, pour des raisons financières. Il n'était pas question de prolonger. Il doit partir libre. (...) On va rediscuter avec lui. On a refusé cet été de nombreuses approches de clubs étrangers, c'est dire l'intérêt qu'on lui porte, a poursuivi Labrune. On verra ensemble ce qu'il est possible de faire dans les prochaines semaines. L'explosion des charges empêche d'offrir à de grands joueurs comme lui les salaires qu'ils ont actuellement. L'homme ne pose pas question, le joueur non plus. Les problèmes sont la fiscalité et les charges. L'économie du football en France ne permet d'offrir à aucun joueur des contrats entre 3 et 5 M€.", a-t-il déclaré dans un entretien accordé sur les ondes de RMC.

Pour rappel, l'attaquant ne serait pas contre un nouveau bail en faveur de son club favori.

Prolonger ? Bahebeck n'y pensait pas !

Comme relayé dans nos colonnes il y a peu, le Paris Saint-Germain et le jeune attaquant, Jean-Christophe Bahebeck (21 ans, 5 apparitions et 1 but en Ligue 1 en cette saison 2014-2015), sont parvenus à un accord concernant une prolongation de contrat. Le joueur, prêté pendant deux saisons successives à Troyes puis Valenciennes, a rempilé jusqu'en Juin 2019 avec le club de la Capitale. Une issue positive qu'il n'attendait pas : le joueur voulait surtout briller, lors de la préparation, pour se trouver un nouveau club.

"C'est surtout une petite revanche après deux saisons mitigées en prêt avec des descentes avec Troyes et Valenciennes. Quand je suis revenu cet été, je voulais faire une bonne préparation pour trouver une porte de sortie car je pensais que ce serait difficile pour moi de rester. Mes bonnes performances pendant la préparation m'ont permis de convaincre le PSG de prolonger mon contrat.", a-t-il déclaré, évoquant des doutes qui commençaient à lui peser : "Je commençais à me poser des questions par rapport à mon jeu, mon état d'esprit… C'était la première fois dans ma jeune carrière que je doutais de moi-même.", a-t-il conclu dans un entretien accordé dans le quotidien Le Parisien.

Pogba : "Avec le travail, ça va revenir"

Depuis plusieurs rencontres, l'AS Saint-Etienne pêche dans le domaine offensif. Si les Verts se créent, toujours, bon nombre d'occasions, les filets ne tremblent pas souvent voire pas du tout. Mais pour le défenseur central ligérien, Florentin Pogba, il n'y a pas d'inquiétude à avoir. Selon lui, "avec le travail, ça va revenir".

"Cela devient un petit problème effectivement. On est bien défensivement. Malheureusement, offensivement, il nous manque ce petit coup de pouce qui nous permettrait d'avoir plus d'occasions de marquer des buts. Mais je le répète, avec le travail, ça va revenir. Rien n'est fini." a t-il déclaré, dans un entretien accordé dans les colonnes du quotidien local Le Progrès.

Grenier, deux semaines à Saint-Raphaël

Le milieu de terrain de l'Olympique Lyonnais, Clément Grenier, a entamé, ce lundi, ses deux semaines de rééducation au Centre Européen de Rééducation de Saint-Raphaël, dans le Var. Un séjour programmé de longue date et qui devrait permettre au meneur de jeu, opéré d’une pubalgie il y a plusieurs semaines puis au repos complet pendant un mois, de retrouver peu à peu ses moyens.

« Je serai au CERS de Saint-Raphaël pour deux semaines afin de suivre un programme de rééducation spécifique. Celui-ci devrait se conjuguer progressivement à du travail physique avant de pouvoir retoucher le ballon, puis de retrouver enfin le groupe. », peut-on lire sur le site internet officiel du milieu de terrain offensif rhodanien.

Trêve internationale = effectif amoindri !

Place à la trêve internationale depuis ce lundi et pour certaines formations françaises, cela signifie entraînement en tout petit comité. À l'image des Girondins de Bordeaux qui, au cours de cette période d'une dizaine de jours, compteront pas moins de douze joueurs absents. Jug (Slovénie), Plasil (République Tchèque), Khazri (Tunisie), Poko (Gabon), Kaabouni (France U20), Diabaté (Mali) et Rolan (Uruguay) sont dans leurs sélections nationales respectives.

Des absences qui s'ajoutent à celles des blessés de longue date, à savoir Théo Pellenard, Tiago Ilori, Ludovic Sané, Henri Saivet et Jussiê. Willy Sagnol disposera donc d'un groupe très limité dans les jours à venir. Un Willy Sagnol qui, lui aussi, s'absentera durant cette trêve, afin de se rendre à Madrid pour assister à un séminaire concernant son futur diplôme d'entraîneur.