Infos

L'agent de Benzema a craqué, Le manager des Bleus viré, Sagnol a convaincu Saivet...

Commentaire(s)

L'actu foot a été très animée, ce mercredi après-midi, mais la plus grosse information est à mettre au crédit de L'Equipe, qui nous apprend que trois de ses journalistes auraient été pris à partie par l'entourage de Karim Benzema, au Brésil...

Quand l'entourage de Benzema dérape...

C'est une information à laquelle on osait à peine croire. Lundi soir, sur le plateau du Grand Journal de Canal+, Pierre Ménès révélait que Karim Djaziri, l'agent de Karim Benzema, avait menacé et frappé un journaliste de L'Equipe, après que ce dernier ait formulé des critiques jugées trop virulentes à l'égard du Madrilène, à l'issue de l'élimination de l'Equipe de France face à l'Allemagne (0-1).

Mais dans son édition de ce mercredi, le quotidien sportif français confirme les indiscrétions du consultant de la chaîne cryptée et va même plus loin. Tout aurait commencé le 17 juin dernier par une bousculade et des insultes proférées par un "ami" de l'international tricolore à un premier correspondant L'Equipe. Des insultes et menaces qui se seraient transformées en violences physiques, puisqu'un second reporter du journal aurait été giflé par ce même proche, avant que Djaziri ne vienne porter un coup à un troisième et dernier journaliste.

Autant d'écarts qui ne devraient pas rester impunis, puisque les trois hommes, ainsi que leur employeur, L'Equipe, auraient décidé de porter plainte. Affaire à suivre...

Le manager des Bleus viré... à cause des femmes des joueurs ?

C'est une information qui n'a pas vraiment été relayée dans les différents médias français, mais Erwan Le Prévost, manager de l'Equipe de France, a été prié de quitter le camp de base des Bleus de Ribeirao Preto, dans la journée du lundi 23 juin, soit deux jours avant la rencontre face à l'Equateur (0-0). Une rencontre à laquelle ont assisté les femmes des Bleus, arrivées au Brésil... le 23, justement.

Et selon L'Equipe, qui avait réservé un minuscule encadré à cette information dans son édition de dimanche dernier, il y aurait une corrélation entre les deux événements. En effet, comme vous le savez peut-être déjà, les "WAGs Bleues" avaient demandé à changer d'hôtel, à leur arrivée, arguant que celui qui leur avait été réservé "ne correspondait pas au cahier des charges présenté initialement". Leur souhait avait été exaucé et elles furent placées dans un hôtel 5 étoiles, plus conforme à leurs attentes.

Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Agacés d'avoir vu leurs douces transportées d'hôtels en hôtels, les joueurs de l'Equipe de France auraient demandé à ce que le responsable de cette débâcle soit sanctionné. La suite, vous la connaissez, Erwan Le Prévost a été limogé.

Invitée hier sur le plateau du Grand Journal de Canal+, la plus célèbre des femmes de joueurs tricolores, Ludivine Sagna, a réagit tant bien que mal à une polémique qui commence (enfin) à prendre de l'ampleur.

"On a été dans un hôtel qui n’était pas préparé à nous recevoir, les femmes et les enfants", s'est-elle justifiée. "Donc suite à cela, on nous a changées d’hôtel. Mais on n’a pas demandé à être dans un 5 étoiles à Copacabana."

Chelsea passe à l'action pour Rabiot

L'intérêt de Chelsea pour Adrien Rabiot (19 ans) n'est pas nouveau, mais jusque là, aucune offre concrète n'avait encore été évoquée pour l'international Espoir français.

Mais ce mercredi et selon les informations de Metro, le club londonien serait enfin passé à l'action, puisqu'une offre de 7 millions de livres, soit un peu moins de 9 millions d'euros, aurait été formulée à l'attention des dirigeants Parisiens.

Utilisé à seulement 25 reprises la saison dernière (2 buts), le jeune Francilien arrivera en fin de contrat en juin 2015. Un contrat qu'il avait refusé de prolonger, il y a quelques semaines, attendant d'avoir des garanties concernant son temps de jeu dans la capitale.

Newcastle revient à la charge pour Cabella...

Les dirigeants de Newcastle seraient revenus à la charge pour Rémy Cabella. Disposant d'un bon de sortie, le nouvel international français de Montpellier ne sera pas retenu en cas d'offre intéressante. Selon les informations de plusieurs médias britanniques, les Magpies auraient considérablement revu leur offre à la hausse.

Après avoir offert pendant de nombreuses semaines la somme de huit millions d'euros, la formation anglaise aurait émis une seconde offre bien supérieure, aux alentours des 12 millions d'euros. Une nouvelle offre que les dirigeants héraultais auraient acceptée, toujours selon les informations des médias anglais. Une affaire à suivre avec grande attention dans les prochains jours.

...Et Séville pour Stambouli ?

Les dirigeants de Montpellier s'apprêtent à une vivre un été agité. Outre le dossier Rémy Cabella, le club héraultais doit gérer au mieux celui menant à leur milieu de terrain ou défenseur central, Benjamin Stambouli. Formé au club, le jeune joueur dispose lui aussi d'un bon de sortie et de nombreuses formations françaises (Olympique Lyonnais, Olympique de Marseille et AS Saint-Etienne) et étrangères (Borussia Dortmund et FC Séville) sont sur les rangs pour s'attacher ses services. Mais selon les informations du quotidien Le Progrès, c'est bel et bien le club andalou qui tiendrait la corde pour rafler la mise.

En effet, les instances dirigeantes du club rhodanien auraient décidé de laisser tomber cette piste. Pour la bonne et simple raison qu'ils ne peuvent pas s'aligner sur l'offre émise par la formation espagnole. Une offre estimée à près de 8 millions d'euros.

Saivet déjà convaincu par Sagnol

Dans un entretien accordé sur le site officiel du club, le milieu de terrain offensif des Girondins de Bordeaux, Henri Saivet a évoqué les nouvelles méthodes d'entraînement et de relationnel mises en place par Willy Sagnol. Des méthodes que le meneur de jeu semble apprécier au plus haut point, laissant sous entendre un petit tacle glissé à l'encontre de son prédécesseur.

"Cela se passe bien. C’est un entraineur jeune. Il est très proche des joueurs. Il parle à tout le monde et c’est une bonne chose qu’il y ait ces échanges entre les joueurs et l’entraîneur." a-t-il déclaré.

Deux cadres ont repris l'entraînement à l'OL

L'Olympique Lyonnais retrouve peu à peu ses forces vives. Absent lundi et mardi de l'entraînement à Tola Vologe, le milieu de terrain offensif international, Clément Grenier a fait son retour sur les terrains ce mercredi auprès de ses coéquipiers.

Même son de cloche pour son coéquipier de l'entrejeu, Maxime Gonalons, qui était dispensé des séances de mardi.