Infos

Zlatan veut rester, Ça chauffe chez les Rennais, Wenger va polonger...

Commentaire(s)

Comme chaque soir, retrouvez un condensé de l'actualité footballistique de l'après-midi.

Zlatan cultive son melon...

Blessé depuis de longues semaines, Zlatan Ibrahimovic devrait faire son retour à la compétition mercredi, face à Rennes. Mais son retour dans les médias, le suédois l'a déjà fait. Interrogé par Yahoo, l'attaquant Parisien a une fois de plus joué de sa légendaire prétention.

"Qui est meilleur que moi ? Chaque joueur a un égo et peut penser qu’il est le meilleur. C’est mon cas. Suis-je un leader ? J’adore ça. Je pense que vous naissez leader ou pas. Vous ne le devenez pas, vous naissez comme ça. Ça me donne une motivation supplémentaire, car ça donne des responsabilités", a-t-il lancé, avant de s'étendre sur la situation de l'un de ses coéquipiers au Paris Saint-Germain. "Cavani ? J’essaye de donner des bons ballons à tout le monde, peu importe qui marque. Si je donne un ballon de but à Cavani, c’est comme si je marquais. Moi, je n’ai besoin de personne pour marquer. Je veux être complet. Je ne suis pas obsédé par les buts."

...et veut continuer à le faire à Paris !

C'est un euphémisme de dire que depuis son arrivée au PSG il y a deux ans, Zlatan Ibrahimovic impressionne à Paris, en France, et même en Europe. Véritable leader du club de la capitale, le suédois ne compte pas s'arrêter là, comme il le confiait à l'instant sur les ondes de RMC.

"Depuis mon premier jour ici, tout le monde a été très gentil avec moi. Tout a été positif et plus particulièrement cette année. Il ne faut pas oublier que cela ne fait que deux ans que le projet a commencé", a relevé l'attaquant Parisien dans l'émission Luis Attaque. "Est-ce que je vais finir ma carrière à Paris ? Oui, je pense. J'ai signé pour une prolongation d'un an. Si le mental est encore la, je serai présent pour encore deux années. Enfin, si le club veut encore de moi..."

Retour prévu face à Rennes

Zlatan Ibrahimovic était l'invité exceptionnel de l'émission Luis Attaque, ce lundi après-midi. L'occasion pour lui de faire le point sur sa blessure, qui le tient éloigné des terrains depuis de longues semaines maintenant, et sur son éventuel retour à la compétition, mercredi, face à Rennes. Si sa présence dans le groupe francilien semble quasi certaine, le suédois ne devrait pas pouvoir disputer l'intégralité de la rencontre.

"Ma blessure va mieux. J'ai beaucoup travaillé et je pense que je reviendrai dans l'équipe dans quelques jours", précisait-il au micro de RMC. "J'espère être présent contre Rennes, c'est l'objectif. Combien de minutes ? Je ne sais pas, je vais voir avec l'entraîneur."

Ça chauffe en Bretagne !

Ça a chauffé à l'entraînement pour Philippe Montanier et ses hommes. Mis en cause par leurs supporters pour leur manque d'implication durant la finale de Coupe de France perdue face à Guingamp (2-0), samedi, les Rennais ont essuyé les insultes de leurs propres supporters durant la quasi totalité de leur session de ce lundi. Des insultes auxquelles Foued Kadir et Jean-Armel Kana-Biyik ont voulu répondre, avant d'être retenus par leurs coéquipiers. Des images affligeantes...

Lacazette indulgent avec ses défenseurs

Si la défense Lyonnaise est en grande partie responsable de la défaite de l'OL, hier soir, à Marseille (4-2), Alexandre Lacazette n'a pas voulu tirer sur l'ambulance, ce lundi, au moment d'analyser la contre-performance rhodanienne.

"On a fait quelques petites erreurs", reconnait l'attaquant des Gones. "Mais c’est collectif ce soir et non pas uniquement la faute des défenseurs. On n’a pas été au top… On a eu du mental pour essayer de revenir mais le troisième but nous fait mal. On sera prêt samedi car il faudra faire un gros match face à Lorient."

Aller plus haut, c'est compliqué pour les Verts

Assuré, depuis hier soir et sa victoire sur Montpellier (2-0), de disputer la prochaine Europa League, l'AS Saint-Etienne a réussi une performance qui ne leur était pourtant pas promise en début de saison. Un constat partagé par Jérémy Clément, pour qui viser plus haut relèverait de l'utopie.

"Quand on regarde les budgets des clubs français, Sainté est septième, donc arriver à la quatrième place, c'est déjà vraiment bien ! Viser plus haut, c'est compliqué", notait ce lundi après-midi le milieu de terrain Stéphanois sur les ondes de RMC. "La Ligue Europa est assurée, mais maintenant on va essayer de rester quatrièmes. J'espère que l'on fera bonne figure dans cette compétition."

Kolodziejczak suivi en Premier League ?

Nominé parmi les meilleurs espoirs de Premier League, Luke Shaw fait partie des révélations de cette saison en Premier League, si bien qu'il ferait partie des priorités des Red Devils de Manchester United en vue du prochain mercato. Et selon le Daily Mirror, pour le remplacer, les dirigeants de Southampton songeraient à faire venir le latéral gauche des Aiglons, Timothée Kolodziejczak.

Rappelons que le joueur formé à l'Olympique Lyonnais est également suivi par l'AS Saint-Etienne, qui aimerait s'attacher ses services dans l'éventualité d'un départ de Benoît Trémoulinas à la fin de son prêt dans le Forez. Affaire à suivre...

Suarez a nouveau récompensé

Nous vous annoncions la semaine dernière que Luis Suarez avait élu meilleur joueur de l'exercice 2013-2014 par ses pairs, mais c'est aujourd'hui de la part des journalistes britanniques que l'uruguayen a reçu cette gratification.

Il devance sur le podium son légendaire coéquipier de Liverpool Steven Gerrard et l'ivoirien Yaya Touré.

Wenger va prolonger

C'est grâce à un but d'Olivier Giroud qu'Arsenal est sorti vainqueur de son opposition face à West Browich Albion, hier. Et il n'en fallait pas moins pour qu'Arsène Wenger lève enfin le voile sur son avenir dans la capitale anglaise.

"Est-ce que je serai là la saison prochaine ? Oui, vous me reverrez. Il n’y a aucun doute", affirmait l'alsacien à l'issue de la rencontre. "Pour le contrat, je ne sais pas. Ce n’est pas lié à la finale de la FA Cup contre Hull City le 17 mai. Je vous l’ai dit plusieurs fois, je n’ai qu’une parole et je ne suis pas de ceux qui ont besoin d’un stylo pour s’engager."