L1

Platini, le fair-play financier et la France qui "retourne sa veste" !

Commentaire(s)
Platini défend son projet
Platini défend son projet

Dans un entretien accordé dans les colonnes du quotidien L'Equipe, le président de l'UEFA, Michel Platini, est revenu sur les raisons de l'instauration du fair-play financier. Le président de l'instance assure, qu'à l'époque, les formations françaises étaient dans les premières à réclamer la mise en place de ce "contrôle" financier. De quoi le faire sourire quand, quelques années après, le Paris Saint-Germain notamment et bon nombre d'observateurs avisés du football hexagonal s'en prennent à lui et à ce système de gestion.

"Le fair-play financier a été demandé par beaucoup de monde, et surtout les Français quand Roman Abramovitch a commencé à investir massivement à Chelsea. C'était avant que le PSG soit racheté par le Qatar... Depuis, la France a complètement retourné sa veste.", a déclaré le président de l'instance, avant d'évoquer quelques tout petits changements possibles : "On verra. Il peut y avoir des évolutions à la marge, mais pas des changements radicaux. Sur 1 000 clubs, il y en a 999 qui trouvent le fair-play financier très bien.", a-t-il conclu.