L1

Trois Lyonnais dans l'équipe-type des recrues de la Ligue 1 !

Commentaire(s)
L'équipe-type des recrues de la Ligue 1.
L'équipe-type des recrues de la Ligue 1.

La fin du mercato a sonné lundi soir minuit. L'occasion pour la rédaction de MadeinFOOT.com de faire le point sur les meilleurs coups réalisés par nos clubs français, en dévoilant l'équipe-type des recrues de la Ligue 1.

Martial, Imbula, Payet, Ayew, Gignac, Veretout, Gradel, Amavi... Le nombre de talents perdus par la Ligue 1 sur le marché des transferts estival donne le vertige. Mais dans l'autre sens, le championnat de France peut nourrir quelques motifs de satisfaction. Entre noms clinquants, promesses sur l'avenir et bons coups à moindre frais, de nouveaux joueurs vont, ou ont déjà posé leurs crampons sur nos pelouses hexagonales. Certains d'entre-eux seront particulièrement à suivre...

Le plus prestigieux

Angel Di Maria (PSG) : Désiré depuis l'été dernier par les champions de France, l'argentin aura finalement attendu un an et une courte pige à Manchester United pour rejoindre Paris, contre 63 M€. Un sacré investissement pour les Rouge-et-Bleu, mais une bonne nouvelle pour Laurent Blanc, qui ne possédait pas ce type de profil : un gaucher, aussi bon dans les petits espaces que dans la dernière passe. Déjà décisif en L1, à Monaco, dimanche, en délivrant une offrande à Ezequiel Lavezzi sur le 3ème but parisien, Di Maria sera également attendu sur la scène continentale, lui qui avait remporté la C1 avec le Real en 2014. Avec lui, le PSG rêve encore un peu plus grand.

Les plus belles promesses

Sergi Darder (OL) : Considéré comme l'un des plus grands espoirs du football espagnol, Sergi Darder est finalement parvenu à signer à l'OL, après quelques remous qui auraient pu le contraindre à rester une saison de plus à Malaga. Et ce ne sont pas les Gones qui s'en plaindront. Avec 12 M€ déboursés dans la transaction, le club rhodanien signe là un renfort de choix.

Kevin Trapp (PSG) : Si l'Allemagne ne possédait pas deux autres portiers d'exception, avec Manuel Neuer et Marc-André Ter Stegen, le nouveau gardien du PSG serait le numéro un de la Mannschaft. En attendant, sa carrière a clairement pris un tournant avec son arrivée dans la Ville Lumière en provenance de l'Eintracht Francfort (10 M€). Prometteur, le dernier rempart Parisien se montre déjà efficace : en quatre journées de championnat, il n'a encore encaissé aucun but.

Karim Rekik (OL) : Son nom figurait déjà dans les petits papiers de Bielsa à son arrivée sur la Canebière, mais ce n'est qu'un an plus tard que l'OM a réussi à l'arracher à Manchester City, contre une somme estimée à 5 M€. Véritable choix d'El Loco, c'est pourtant sous les ordres de Michel qu'il disputera sa première saison sur les bords de la Méditerranée.

Mapou Yanga-Mbiwa (OL) : Promis à un grand avenir après le titre de champion de France obtenu avec Montpellier, le défenseur tricolore n'a encore jamais su confirmer les espoirs placés en lui, que ce soit à Newcastle, à la Roma, ou même en équipe de France. Un parcours qui ferait presque oublier que le natif de Bangui n'a que 26 ans. Son arrivée à Lyon, pour un montant de 10 M€ (bonus compris), pourrait donc sonner comme un nouveau départ pour celui qui espère revenir dans les plans de Didier Deschamps avant le prochain Euro.

Les meilleurs rapports qualité-prix

Lassana Diarra (OM) : Ses premières prestations sous le maillot Ciel-et-Blanc ne laissent pas de place au doute : il est le meilleur coup de ce mercato estival en L1. Recruté pour zéro euro après avoir pris une année sabbatique, l'ancien Havrais n'est déjà plus très loin de son meilleur niveau, celui qui était le sien du temps où il traînait ses guêtres sur la pelouse de Santiago Bernabeu, aux côtés des Ronaldo, Raul, Benzema et autre Guti.

Hatem Ben Arfa (Nice) : Lui aussi est à la poursuite du temps perdu. Après une saison de galère, marquée par un prêt aux allures de fiasco à Hull City, un retour peu glorieux à Newcastle et une arrivée annulée à Nice, l'ancien enfant prodige du foot français revient en Ligue 1 avec les crocs et ses statistiques le prouvent : 2 buts (dont un de toute beauté) et 1 passe décisive en 4 sorties avec les Aiglons.

Benoît Assou-Ekotto (ASSE) : Son arrivée chez les Verts avait de quoi laisser sceptique. Après un an sans jouer, on l'a finalement retrouvé plein de fraîcheur dans son couloir gauche, et les dirigeants Stéphanois, qui avaient laissé partir Tabanou vers Swansea en tout début de mercato, peuvent déjà se frotter les mains : ils ont encore réussi à flairer un bon coup.

Lucas Silva (OM) : Il aurait pu figurer dans les plus belles promesses, mais l'OM n'a obtenu du Real que son prêt, sans option d'achat, et il est fort probable que le milieu brésilien retourne dans la capitale espagnole une fois sa pige marseillaise terminée. En attendant, les Provençaux se sont offert un joueur de niveau international sans débourser le moindre sou.

Mickaël Le Bihan (Nice) : Un temps ciblé par Caen, puis par Saint-Etienne, le meilleur buteur de L2 de la saison dernière (18 réalisations) a longtemps cru que ses dirigeants Havrais allaient le bloquer dans l'anti-chambre de l'élite. C'était sans compter sur l'OGCN, parvenu à se mettre d'accord avec le HAC pour un montant avoisinant le million d'euros.

Rafael (OL) : Une trentaine de matches de Ligue des Champions dans les jambes à seulement 25 ans, voilà à quoi peuvent se résumer les motivations qui ont poussé l'OL à mettre la main sur Rafael, en signant un chèque d'environ 3 M€ à Manchester United pour s'offrir ses services. De quoi apporter un concurrent de taille à Christophe Jallet, dans le couloir droit.