Mercato

Agacé par une partie de la presse, Memphis Depay ne s'attarde pas sur son futur

Commentaire(s)
Memphis Depay (OL) se dit reconnaissant envers Lyon.
Memphis Depay (OL) se dit reconnaissant envers Lyon.

À deux jours de la réception capitale du Lille OSC, Memphis Depay, l'attaquant de l'OL, avait les honneurs de la conférence de presse en ce vendredi. L’occasion pour lui de s’exprimer sur son avenir et de tacler une bonne partie de la presse française.

Bien difficile de dire de quoi sera fait l'avenir proche de Memphis Depay (25 ans). Encore sous contrat à l'Olympique Lyonnais jusqu'au 30 juin 2021, l'attaquant international néerlandais (46 sélections, 16 buts) pourrait bien profiter du prochain mercato estival pour plier bagages et quitter le Rhône. De passage en conférence de presse ce vendredi après-midi, le Batave (8 buts et 7 passes décisives en 32 matches de Ligue 1 cette saison), méfiant face aux journalistes, a soigneusement évité de répondre aux questions entourant son futur.

"J'ai un contrat à Lyon. Je dois être très prudent par rapport à ce que je dis parce que vous avez tendance à manipuler ce que je dis. Je suis à Lyon, je suis concentré sur le match de dimanche. C'est une question... Vous allez déformer mes mots et dire que je veux partir dans un grand club, des trucs comme ça. Les gens vont vous croire et je devrais me défendre devant les supporters. J'ai été mis dans des situations compliquées. Les supporters m'ont sifflé parce qu'ils croyaient que j'avais manqué de respect au club, aux fans", a-t-il lancé face aux médias.

"Je suis heureux ici, en confiance"

Particulièrement agacé par son traitement médiatique, l'ancien joueur de Manchester United en a remis une couche, avec toujours certains médias en ligne de mire : "C'est comme la bagarre à l'entraînement entre Ferland Mendy et moi, évoquée par certains médias. Elle n'a jamais eu lieu. Vraiment frustrant et irrespectueux pour les joueurs. Je peux seulement dire ça, désolé. Enfin non, je ne suis pas désolé", a-t-il poursuivi. S'il n'apprécie que très peu les allégations d'une certaine partie de la presse, le numéro 11 des Gones est en revanche très heureux entre Rhône et Saône.

"Je me réveille le matin tous les matins, je vais jouer pour un grand club, dans un stade magnifique, la ville est belle. Qui pense que je ne suis pas heureux ? C'est basé sur quoi ? Les gens pensent que je ne suis pas heureux parce qu'ils le lisent. Mais je suis heureux ici, en confiance", a-t-il assuré, et de conclure, dithyrambique sur son environnement lyonnais : "Je suis arrivé à 22 ans, j'ai grandi ici. Je suis très reconnaissant envers Lyon de m'avoir fait grandir en tant que personne." Le flou persiste donc...

Commentaire(s)