Mercato

Aulas ouvre la porte au PSG pour Lacazette

Commentaire(s)
La porte n'est pas fermée pour Alexandre Lacazette !
La porte n'est pas fermée pour Alexandre Lacazette !

Ciblé parmi les priorités offensives du PSG, Alexandre Lacazette aura la possibilité de rejoindre les champions de France en titre s'il en émet le désir. C'est en tout cas ce que laisse entendre son président Jean-Michel Aulas, qui n'est pas fermé à l'idée de laisser partir son meilleur buteur cet été.

Jean-Michel Aulas aime anticiper. À peine a-t-il eu le temps de savourer l'excellente saison des équipes lyonnaises, masculine comme féminine - voire même chez les jeunes -, que le président de l'OL est déjà penché sur le prochain mercato, qui ouvre ses portes dans un peu plus d'une semaine (le 9 juin). Dans une longue interview accordée à L'Equipe, il accepte de livrer quelques-uns de ses plans, au cas par cas. Celui d'Alexandre Lacazette est bien évidement abordé.

Si son entraîneur Bruno Genesio lui a déjà fait part de son souhait de conserver le meilleur buteur du club (21 réalisations en L1 en 2015-2016), Aulas n'est pas fermé à l'idée de le laisser partir. Sous certaines conditions... "Si le 28 août, on nous propose 80 M€ pour Alexandre Lacazette, il ne partira pas. En revanche, s'il vient me voir dans les jours qui arrivent parce qu'il dispose d'une offre qu'il ne peut pas refuser, c'est possible." À en croire JMA, le numéro 10 des Gones a donc son destin entre ses mains et lui seul a le pouvoir d'enclencher des discussions entre l'OL et un possible club acquéreur. C'est d'ailleurs sûrement dans cet esprit qu'une offre de 40 M€ formulée par West Ham avait été repoussée, il y a deux semaines. Mais qu'en serait-il avec un club dont le projet séduit Lacazette ?

Interrogé sur l'intérêt du PSG pour son attaquant, Jean-Michel Aulas ouvre clairement la porte aux discussions. "Si Paris, pour gagner la Ligue des Champions, doit avoir Alexandre et qu'il a les moyens de l'acheter, je ne dis pas non", prévient-il. "L'important c'est Alexandre, c'est lui qui va nous guider." Quant à savoir ce que désir l'intéressé, Aulas reste plus évasif. À la question "veut-il y aller ?", il répond : "Aujourd'hui, je n'en ai pas l'impression. Mais, s'il le souhaite et qu'ils ont les moyens, je dis why not."