Mercato

Des noms ronflants cités pour le mercato de janvier...

Commentaire(s)

Bien décidé à bouger lors du prochain mercato, l'OL aurait déjà coché plusieurs noms ronflants dont ceux de trois internationaux français : Lucas Digne, Thomas Lemar et Steven Nzonzi.

Les supporters lyonnais sont meurtris depuis dimanche soir et l'annonce des ruptures des ligaments croisés des genoux de Jeff Reine-Adelaïde et Memphis Depay, qui étaient les rares (seules ?) satisfactions de la première partie de saison dans le Rhône. Dans la foulée du tirage au sort des 8es de finale de la Ligue des Champions, qui n'a pas vraiment pu les consoler (l'OL a hérité de la Juventus Turin), Juninho a tenté de leur mettre du baume au coeur lundi, en annonçant sa volonté de recruter "un renfort par secteur" lors du prochain mercato hivernal.

Ce matin, ce sont nos confrères du Parisien qui insufflent un vent d'espoir sur le Groupama Stadium, en citant parmi les cibles lyonnaises des noms pour le moins clinquants, ceux des champions du Monde Thomas Lemar (24 ans) et Steven Nzonzi (31 ans), ainsi que Lucas Digne (26 ans). Un joueur offensif, un récupérateur technique et un latéral gauche ; les profils collent parfaitement à ce que désire l'OL en janvier. D'autant plus quand Juninho constate que le groupe de Rudi Garcia "manque de la personnalité et, normalement, les joueurs expérimentés sont capables d'apporter ça". Reste à savoir si le club de Jean-Michel Aulas aura les moyens de ses ambitions.

S'offrir Nzonzi, suspendu par Galatasaray la semaine dernière et, de fait, sur le départ cet hiver, ne semble pas complètement utopique. Mais l'ancien Amiénois, qui a joué 5 matchs de C1 avec le club turc, ne pourrait pas affronter la Juventus puisque les règlements UEFA stipulent qu'"à partir de la phase de groupes, un joueur ne peut représenter deux clubs en Champions League". Même chose pour Thomas Lemar (6 matchs de LDC), dont le transfert sera par ailleurs beaucoup plus compliqué à conclure avec l'Atlético Madrid, où il était arrivé en 2018 contre 70 millions d'euros, quand bien même Diego Simeone le considère encore comme un joker de luxe (seulement 8 titularisations en Liga cette saison). Quant à Lucas Digne, empêtré dans la lutte pour le maintien avec Everton (16ème de Premier League), il ne faudra pas compter sur la flexibilité des Toffees, qui avaient prouvé au PSG l'année dernière dans le dossier Idrissa Gueye qu'il est délicat de leur chiper un joueur aussi essentiel en plein milieu de la saison.