Mercato

Ghezzal aborde (sans tabou) la question de son avenir

Commentaire(s)
Rachid Ghezzal était en conférence de presse ce vendredi.
Rachid Ghezzal était en conférence de presse ce vendredi.

En fin de contrat, Rachid Ghezzal ne se montre pas très optimiste sur son avenir à l'OL. Ouvert à l'idée d'y prolonger, il a confié ce vendredi qu'aucune avancée n'avait été faite en ce sens.

Demain, Lyon reçoit le FC Lorient au Parc OL. Aligné à Metz cette semaine, Rachid Ghezzal pourrait en profiter pour fêter sa treizième titularisation de la saison en Ligue 1. L’algérien a en tout cas été désigné pour faire face aux journalistes, cet après-midi, en conférence de presse. L’occasion pour lui d’aborder sa situation, alors que son contrat prend fin le 30 juin prochain. « Les discussions avec l’OL n’ont pas beaucoup avancé, comme avec les autres clubs », a-t-il confié, jouant cartes sur table.

Récemment, la presse faisait état d’un intérêt très prononcé de l’AS Monaco pour le gaucher de 24 ans. De son côté, l’intéressé, conscient qu’il « arrive peut-être à un tournant de [sa] carrière », souhaite prendre le temps de la réflexion. « Rien n’est encore décidé malgré les rumeurs qui affirment le contraire », a-t-il assuré. « Ma situation ne doit pas obligatoirement être fixée dans l’immédiat. C’est sûr que c’est perturbant de ne pas savoir où on sera dans six mois, mais je ne suis pas à la rue. J’arrive peut-être à un tournant de ma carrière, mais rien n’est fait. »

Cela fait pourtant plus d’un an que sont ouverts le dossier de sa prolongation et le débat consistant à savoir si l’OL doit le conserver, ou non. Emballés par son début d’année 2016 (7 buts et 5 passes en L1 entre janvier et mai), les supporters Lyonnais sont aujourd’hui beaucoup plus partagés, la faute à une saison 2016-2017 en dents de scie (2 buts et 4 passes en 21 apparitions). « J'étais sur une bonne lancée en fin d'année 2016 mais toutes ces histoires ont pollué mon football », admet le numéro 11 des Gones. « Aujourd'hui, je me sens bien. Je suis encore totalement investi ici. Je suis là pour l’équipe. » Jusqu’à quand ?