Mercato

Houssem Aouar a un bon de sortie

Commentaire(s)

Houssem Aouar, qui plaît à quelques cadors européens (Manchester City, Juventus), ne sera pas retenu par l'OL cet été.

La fin de l'été sera animée à Lyon. Alors que le club rhodanien est toujours censé terminer sa campagne de Ligue des Champions au mois d'août, avec un 8e de finale retour sur la pelouse de la Juventus Turin (victoire 1-0 à l'aller) et une potentielle participation au "final 8" planifié par l'UEFA, son mercato retiendra parallèlement l'attention de ses dirigeants. Ces derniers, qui se préparent à vivre une saison sans coupe d'Europe en 2020-2021 (sauf victoire finale en C1), devront d'abord songer à vendre et ont déjà listé deux éléments susceptibles de partir : Moussa Dembélé et Houssem Aouar.

Le premier, déjà très courtisé l'hiver dernier, possède son bon de sortie depuis plusieurs mois. Concernant le second, le doute était encore permis il y a quelques semaines, mais L'Equipe assure que la tendance d'un départ est la plus forte, désormais. Sans l'attrait d'une participation à la prochaine édition de la Champions League, l'OL sait qu'il aura peu de chances de convaincre son jeune milieu de terrain (il fêtera ses 22 ans le 30 juin prochain) de poursuivre sa progression dans son club formateur, surtout face à la concurrence de ses prestigieux courtisans.

Man City et la Juve toujours à l'affût

Manchester City et la Juventus Turin, même s'ils n'ont pas encore entamé de négociation concrète avec les Gones, sont toujours les plus insistants auprès de l'entourage d'Aouar, sous contrat jusqu'en juin 2023. Ils présentent néanmoins des arguments différents. Les Skyblues sont emmenés par un entraîneur, Pep Guardiola, qui plaît au Lyonnais, mais ont été privés des deux prochaines éditions de la C1 (un appel a été déposé devant le TAS).

La Vieille Dame a moins d'ennuis avec le fair-play financier de l'UEFA et fait face à une concurrence moins dense en Serie A, ce qui lui garantit presque chaque année sa présence dans la plus prestigieuse des compétitions européennes. Les Bianconeri auraient d'ailleurs déjà échafaudé une offensive pour amener Aouar dans le Piémont : un prêt de deux ans assorti d'une option d'achat. Pas sûr, cependant, qu'elle aboutisse. Car si l'OL est vendeur, il faudra néanmoins le convaincre de lâcher l'un des joueurs qui représente la plus forte valeur marchande de son effectif.