Le Bayern toujours à l'affût pour Nabil Fekir...


Nabil Fekir est toujours dans le viseur du Bayern Munich.
Nabil Fekir est toujours dans le viseur du Bayern Munich.

Tout proche de quitter l'OL pour rejoindre Liverpool au début de l'été dernier, Nabil Fekir est finalement resté à Lyon pour une saison de plus, mais le risque d'un départ devrait de nouveau se présenter en fin de saison pour son club formateur. Le Bayern Munich, intéressé depuis plusieurs mois, commence d'ailleurs à placer ses pions...

Blessé depuis le 7 octobre et le déplacement de l'OL au Parc des Princes, Nabil Fekir a manqué le dernier rassemblement de l'équipe de France à Clairefontaine et la réception de Nîmes au Groupama Stadium, vendredi. Il sera également absent pour affronter Hoffenheim en Ligue des Champions ce mardi et, forcément, le milieu offensif Rhodanien (25 ans) a un peu disparu de l'actualité ces derniers jours. Mais ce lundi, il y fait son retour dans la rubrique mercato.

Six mois après l'échec de son transfert à Liverpool, voilà que les grands clubs européens se remettent à suivre ses prestations avec attention. En Allemagne, Kicker nous apprend donc aujourd'hui que le Bayern Munich avait dépêché un observateur, le français Laurent Busser (recruté au Bayer Leverkusen l'hiver dernier), pour observer Fekir face au Shakhtar Donetsk, au début du mois. Le capitaine de l'OL s'était offert une belle passe décisive pour Moussa Dembélé, mais n'avait pu permettre aux siens de faire mieux que match nul (2-2).

Un prix de vente revu à la baisse pour Fekir ?

Nos confrères d'outre-Rhin, qui rappellent que l'agent de Nabil Fekir, Jean-Pierre Bernès, est le même qu'un certain Franck Ribéry, estiment sa valeur à 60 millions d'euros. C'est peu ou proue le montant sur lequel les dirigeants Lyonnais s'étaient accordés avec leurs homologues de Liverpool, avant que ceux-ci ne fassent volte-face au dernier moment, prétextant une visite médicale partiellement concluante. Sauf prolongation d'ici-là, le club rhodanien ne pourra vraisemblablement pas fixer la barre aussi haut l'été prochain, quand il ne restera plus qu'un an de contrat à son numéro 18. Le Bayern, évidemment, a flairé le bon coup...