Mercato

Le clan Lopes dément toutes négociations pour une prolongation !

Commentaire(s)
Anthony Lopes n'est pas insensible aux propositions d'autres clubs.
Anthony Lopes n'est pas insensible aux propositions d'autres clubs.

Hier, Hubert Fournier s'est montré confiant sur l'issue des négociations pour la prolongation de contrat d'Anthony Lopes. Mais pour son père, Joël Lopes, la tendance est beaucoup moins nette...

Le mercato n'a commencé que depuis trois semaines, mais le dossier Anthony Lopes devient déjà pressant à Lyon. À un an de la fin de son contrat, le dernier rempart de l'OL a entamé des négociations avec sa direction au sujet d'une éventuelle reconduction, entre Rhône et Saône. Problème, elles sont aujourd'hui au point mort. C'est le père du principal intéressé qui l'affirme ce matin dans les colonnes de L'Equipe.

"Il (Anthony Lopes) a un peu mal pris les récentes prises de position de l'OL. Anthony n'a jamais été un garçon qui se base sur l'argent. On donne cette impression mais c'est faux, assure Joël Lopes. Il n'y a pas eu de discussions récentes. Les dernières remontent à deux ou trois mois." Des propos en contradiction totale avec ceux prononcés hier par Hubert Fournier, en conférence de presse : "Ce n'est pas encore préoccupant. C'est en discussion et, à cette période de l'année, c'est normal. J'aimerais que cela soit réglé avant le début du championnat pour qu'Anthony ait l'esprit libéré."

Rien d'alarmant, donc, pour l'entraîneur Rhodanien, mais ses dirigeants vont devoir presser le pas, au risque de voir l'international portugais leur filer entre les doigts. "Il est Lyonnais et son souhait est de rester. Mais aujourd'hui, dans ce contexte, il tend un peu l'oreille aux autres propositions", ajoute le père de l'intéressé. Alors que les plus grands clubs lusitaniens se sont déjà renseignés à son sujet, Marca dévoilait hier un intérêt de Valence. De son côté, Jean-Michel Aulas n'exclut pas d'activer la piste Steve Mandanda. À l'OL comme chez Anthony Lopes, on assure ses arrières.