Mercato

Pourquoi Ben Arfa a signé au PSG

Commentaire(s)
Hatem Ben Arfa doit être présenté lundi à la presse
Hatem Ben Arfa doit être présenté lundi à la presse

Vendredi, Hatem Ben Arfa a paraphé un contrat de deux saisons avec le Paris Saint-Germain. Un rêve pour le joueur de 29 ans. Pourtant, sa signature chez le quadruple champion de France en titre tient à peu de choses.

Le PSG est ravi, ses concurrents dépités. Après l'annonce de la signature d'Hatem Ben Arfa au sein du club de la capitale, certains ont eu du mal à le digérer. C'est le cas à Lyon où l'OL n'a pas tardé à réagir. "L'OL regrette que le cœur n'ait pas su convaincre Hatem et reconnaît qu'il ne pouvait pas s'aligner sur sa nouvelle rémunération, annoncée à environ 10 millions d'euros hors charges par an", peut-on lire dans un communiqué sur le site officiel du club. Pourtant, HBA aurait pu ne pas atterrir au PSG. Son point de chute n'aurait pas été Lyon... mais Séville.

Le principal intéressé l'a d'ailleurs confirmé, vendredi, dans un entretien publié sur le site officiel du PSG. "Pour résumer, à dix minutes près, je signais au Séville FC. Quelques instants avant ma signature en Espagne, j’ai discuté avec le Paris Saint-Germain qui m’a dit d’attendre, de réfléchir, que le club me voulait vraiment, confie Ben Arfa. (...) Je devais aller à Séville et j’étais tout proche de le confirmer au club… et je me retrouve au Paris Saint-Germain. C’est le destin, c’était écrit !"

Mais alors pourquoi un tel retournement de situation ? Dans son édition du jour, L'Equipe revient sur les derniers jours et les dernières heures de ce transfert. D'après le quotidien sportif, la volonté de Ben Arfa de signer au PSG est récente. Avant le départ de Laurent Blanc, il n'était pas question pour l'ancien Niçois de rejoindre la formation parisienne. Un avis qui a finalement changé avec l'arrivée d'Unai Emery. La signature du technicien espagnol a permis aux dirigeants franciliens de relancer les discussions alors que tout semblait réglé avec Séville. Dans la semaine, Olivier Létang, le directeur sportif adjoint, a rappelé Ben Arfa... avant de lui passer Unai Emery au téléphone. Pendant quelques minutes, les deux hommes ont échangé. Un coup de fil qui a tout changé. Et Ben Arfa a finalement décidé de signer.