Mercato

Un courtisan de Tolisso prêt à signer un joli chèque à l'OL !

Commentaire(s)
Naples passe à l'action pour Corentin Tolisso !
Naples passe à l'action pour Corentin Tolisso !

Convoité en Italie et en Angleterre, Corentin Tolisso a fait l'objet d'une approche de Naples auprès de l'OL. Le 2e du dernier championnat de Serie A se dit prêt à signer un chèque de 16 millions d'euros, et pourrait même revoir son offre à la hausse dans les prochains jours...

À la faveur d'une excellente deuxième partie de saison, l'OL a su récupérer sa place de dauphin du PSG et valider une deuxième qualification directe pour la Ligue des Champions. Cette improbable remontée, Corentin Tolisso n'y a pas vraiment participé, la faute à une blessure à la cuisse qui l'a éloigné des terrains pendant un mois, entre février et mars, mais aussi à un temps de jeu qui s'est consumé au fil des semaines qui ont suivi, Bruno Genesio lui préférant souvent Sergi Darder et Jordan Ferri. Il n'en reste pas moins qu'à l'approche du mercato, il est l'un des joueurs Lyonnais les plus courtisés, au milieu des Lacazette, Ghezzal et Umtiti.

Arsenal le suit depuis plusieurs mois déjà, par l'intermédiaire de Gilles Grimaldi, l'oeil d'Arsène Wenger sur le sol français. Mais les Gunners, qui viennent d'acheter Xhaka pour près de 40 M€, ne devraient pas dépenser beaucoup plus pour renforcer leur entre-jeu, alors que leurs priorités concernent désormais les postes d'attaquant et de défenseur axial. En fait, le plus fervent admirateur de Tolisso se trouve en Italie. Naples, qui l'a observé à plusieurs reprises au Parc OL, s'est même rapproché de la direction rhodanienne dernièrement.

À en croire L'Equipe, le président président Aurelio De Laurentiis a lui-même fait savoir à l'OL qu'il était intéressé par son jeune milieu de terrain (21 ans). Mieux, il aurait annoncé son intention de formuler une offre concrète, en se disant capable de débourser près de 16 millions d'euros ! Une approche que les vice-champions de France ont repoussée, indiquant ne pas souhaiter revendre les quatre dernières années de contrat de Tolisso. Reste à savoir si cette position restera figée en cas de surenchère, hypothèse clairement envisagée par les Napolitains...