OL

100 millions d'euros récoltés sur le mercato ?

Commentaire(s)
Lacazette et Tolisso peuvent rapporter gros !
Lacazette et Tolisso peuvent rapporter gros !

L'OL, qui s'apprête à laisser partir plusieurs joueurs cadres durant le prochain mercato estival, pourrait en profiter pour faire tomber près de 100 millions d'euros dans ses caisses !

Le tiroir-caisse de l’OL va déborder cet été. Le club rhodanien s’apprête effectivement à vivre le mercato le plus lucratif de son histoire, bien plus qu’en 2005 avec le transfert d’Essien à Chelsea (38 M€) ou quatre ans plus tard avec le départ de Benzema au Real Madrid (35 M€). Cette fois, c’est un montant à neuf chiffres qui pourrait venir renflouer les comptes lyonnais. 100 millions d’euros, une somme qui résulte d’une addition des recettes issues des transferts, probables, d’Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso.

Le premier fait partie des meilleurs buteurs du championnat de France depuis trois saisons et, à 25 ans, sa valeur sur le marché semble avoir atteint son sommet. Estimée à 40 M€ sur Transfermarkt, elle se situerait plutôt aux alentours des 60 millions selon L’Equipe, qui explique que les intérêts conjugués de l’Atlético, de Manchester City et d’Arsenal pourraient faire monter les enchères, pour le plus grand bonheur de Jean-Michel Aulas.

Le président Lyonnais, qui était déjà ouvert au départ du second l’été dernier (Tolisso avait finalement décliné l’offre du Napoli), le sera encore en 2017. D’autant plus que la cote du milieu de terrain de 22 ans continue de grimper, notamment depuis sa première convocation en équipe de France A. La Juventus, en pole sur le dossier, pourrait débourser 40 millions d’euros pour éteindre l'éventuelle concurrence de clubs anglais.

Fekir également sur le départ ?

A eux deux, Tolisso et Lacazette pourraient donc rapporter près de 100 millions d’euros à leur club formateur, mais un troisième départ pourrait permettre à l’OL de franchir cette barre symbolique, celui de Nabil Fekir. Enfin débarrassé d’une grave blessure au genou qui l’a gêné plusieurs mois après son retour à la compétition, le gaucher de 23 ans pourrait également participer à ce flux migratoire… et financier.