OL

Cheyrou évoque les priorités pour le prochain mercato

Commentaire(s)

Interrogé au sujet du mercato à venir par la chaîne du club, Bruno Cheyrou, le nouveau responsable du recrutement lyonnais, a révélé les priorités du club.

Intronisé nouveau responsable du recrutement à l'Olympique Lyonnais lundi, Bruno Cheyrou (42 ans) est déjà d'attaque. Successeur de Florian Maurice, nommé directeur sportif du Stade Rennais ce vendredi, l'ancien milieu de terrain a déjà un plan bien défini pour le prochain mercato. Lors de l'émission OL Night System pour OL TV, il a dévoilé les grands chantiers qui attendent l'OL lors de cette fenêtre des transferts, mais également au cours des prochains mois.

Afin de planter le décor, Bruno Cheyrou a confirmé que la priorité des Gones pour cet été était la quête d'un défenseur central. Robson Bambu, Samuel Gigot, Maxence Lacroix ou encore Mamadou Sakho, les noms évoqués entre Rhône et Saône sont nombreux et le néo-responsable du recrutement a reconnu que cela devrait rapidement bouger. "L'an passé, en défense, il y a eu beaucoup de blessures, d'incertitudes dans ce registre. On va donc être actif assez rapidement dans ce secteur-là. La priorité, c'est un défenseur central. Après, il y a des négociations donc ce n'est pas aussi simple. Mais c'est la priorité du club."

Une carte à jouer pour les jeunes

Il va de soi que l'OL cherchera à recruter un joueur talentueux et qui présentera plusieurs qualités. Toutefois, l'une d'elles sera primordiale aux yeux de Cheyrou et des dirigeants lyonnais. "Tout le monde a été unanime pour dire qu'il manquait de personnalité, de caractère à ce groupe" a-t-il glissé. "Il y a de très bons joueurs, mais ça manquait de force pour se dire les vérités dans le vestiaire, pour montrer les dents aux adversaires. Ce sera un axe de recrutement de la cellule. La qualité est là, mais il manque des fois, si on veut faire un parallèle avec les générations dorées précédentes, des Caçapa, des Mahamadou Diarra, qui, quand ça n'allait pas dans le sens de l'OL, résistaient et donnaient un sens à toute l’équipe. Il faut qu'on retrouve de fortes personnalités, du caractère sur le terrain" a-t-il ajouté.

En raison des pertes financières liées au coronavirus, l'OL, à l'image des autres clubs, ne pourra pas nécessairement réaliser le mercato qu'il souhaitait. Un mal pour un bien selon Bruno Cheyrou puisque cela pourrait permettre à de nombreux jeunes d'émerger au sein de l'effectif. "L'OL est le meilleur club au monde en termes de formation sur des profils offensifs. Comme je l'ai expliqué à Juninho ou au président Aulas, je ne suis pas là afin de recruter pour recruter. Si on a une génération 2002 ou 2004 hyper talentueuse d'où sortent 6 ou 7 joueurs, bien sûr que je voudrais qu'elle soit valorisée" a-t-il expliqué, et de poursuivre : "il n'y a pas de règles pour faire sortir un jeune. Il faut être à l'écoute et flexible afin de s'adapter à la personnalité de chaque joueur. Par exemple, si Cherki est bon à 16 ans et qu'il mérite d’être titulaire, alors il faut qu'il joue. Mais ça, c'est Rudi Garcia qui le décider."