OL

La C1, le meilleur atout lyonnais pour conserver Lacazette !

Commentaire(s)
Lacazette et Fekir, les deux révélations de la saison rhodanienne.
Lacazette et Fekir, les deux révélations de la saison rhodanienne.

Interrogé sur son avenir en conférence de presse, ce vendredi midi, Alexandre Lacazette a réitéré son souhait de rester à l'OL au moins une saison de plus. Toutefois, le meilleur buteur du championnat de France, qui devrait faire l'objet de nombreuses convoitises lors du prochain mercato, a posé une condition à la suite de son aventure lyonnaise...

Alexandre Lacazette le dit et le répète : son souhait est de rester Lyonnais. Mais en dépit de ses déclarations répétées à ce sujet, l'attaquant des Gones reste dans le flou au sujet de son avenir. Contexte économique oblige, l'OL pourrait effectivement devoir se séparer de son meilleur buteur, cet été, si une offre intéressante venait à être formulée de la part de l'un de ses nombreux admirateurs, dont la majorité se trouve derrière la Manche (Manchester City, Liverpool, Tottenham notamment).

"Je suis Lyonnais et sous contrat (Ndlr, jusqu'en juin 2018) mais on ne sait jamais ce qui peut se passer dans l’avenir, a déclaré l'intéressé en conférence de presse, ce vendredi. C’est une discussion qui aura lieu entre le président et moi. On verra si je continue ou non. Si le président veut que je parte pour le bien du club ou pour d’autres raisons, je serai contraint de partir." Cependant, une condition pourrait augmenter les chances de voir le club rhodanien conserver sa pépite au moins un an de plus : une qualification pour la prochaine édition de la Ligue des Champions. "Le président compte sur moi. C’est une marque de confiance mais on verra aussi ce que l’on jouera la saison prochaine", a-t-il expliqué, avant de poursuivre : "Une chose est sûre : l’an prochain, je jouerai dans un club qui évolue en Ligue des Champions."

Une déclaration qui en dit long sur la détermination de l'international tricolore à franchir de nouveaux paliers dans un avenir relativement proche, mais aussi et surtout sur la nécessité pour l'OL de récolter les fonds nécessaires au maintien de son effectif actuel. "Ce n’est pas une porte ouverte, c’est la réalité. Si l’on veut rester toute la vie dans un club, c’est un choix, mais il y des réalités économiques." Le signal envoyé par la fine gâchette lyonnaise est clair : la C1 sera le meilleur atout de l'OL pour la conserver entre Rhône et Saône. Et avec dix points d'avance sur le quatrième, le club de Jean-Michel Aulas est bien parti pour remporter son pari.