OL

Le salaire de Grenier, une "épine dans le pied" de l'OL dans le dossier Lacazette !

Commentaire(s)
Un mois après avoir prolongé Grenier, l'OL pourrait refermer le dossier Lacazette...
Un mois après avoir prolongé Grenier, l'OL pourrait refermer le dossier Lacazette...

Sur tous les fronts pour prolonger les contrats de plusieurs cadres, dont Alexandre Lacazette notamment, l'OL se retrouve confronté à un obstacle inattendu dans ses négociations : celui du salaire de Clément Grenier. Explications...

Les internationaux Lyonnais sont de retour entre Rhône et Saône. Demain, ils passeront à Tola-Vologe une batterie de tests médicaux, avant de rejoindre leurs coéquipiers en stage à Crans-Montana (Suisse). Ce n'est pas le cas de Clément Grenier, non retenu par Didier Deschamps pour les deux derniers rendez-vous de la saison des Bleus, face à la Belgique (7 juin, 3-4) et en Albanie (13 juin, 1-0).

Il faut dire que le milieu de terrain de 24 ans sort d'un exercice 2014-2015 compliqué (6 matches de L1 pour 4 titularisations), marqué par une grave et contraignante blessure - staphylocoque contracté suite à une infiltration pour soigner une pubalgie. Mais au moment de prolonger son contrat jusqu'en 2018, il y a un mois, Jean-Michel Aulas n'a pas hésité. Malgré une légère baisse de son salaire, il en a même fait le joueur le mieux rémunéré de l'effectif. Suite au départ de Yoann Gourcuff, qui touchait près de 5,8 M€ par an, Grenier est, avec ses 3,6 M€ annuels, le plus gâté des pensionnaires du stade Gerland. Une donne qui irrite quelque peu d'autres cadres du vestiaire.

Dans ses colonnes, L'Equipe fait le point ce matin sur les différents dossiers à régler pour JMA, avec les négociations entamées pour les prolongations de contrat de plusieurs joueurs clés (Lopes, Lacazette, Tolisso, Umtiti, Fekir). Sans les nommer distinctement, le quotidien nous apprend que "plusieurs Lyonnais" attendent de voir leur niveau salarial établi en fonction de celui de Grenier, à qui certains "proches du vestiaire" reprochent même un traitement de faveur de la part de la direction rhodanienne. Ces voix qui s'élèvent n'alarment pas encore en interne, au club, où l'on s'accorde toutefois à dire que ce dossier constitue une "épine dans le pied" de l'OL.

Le dossier Lacazette déjà refermé ?

Alexandre Lacazette, notamment, fait partie des joueurs pour qui des négociations ont été entamées pour une extension de contrat et ce matin, Le Parisien nous dévoile les chiffres qui lui ont été proposés pour prolonger son aventure chez les Gones. Actuellement lié jusqu'en 2018 à l'OL, le buteur Guadeloupéen verrait ses émoluments passer de 3 M€ à 3,6 M€ annuels s'il prolongeait d'une saison, voire à 3,84 M€ s'il acceptait de signer un nouveau bail jusqu'en 2020, soit pour deux ans supplémentaires. Le tout sans oublier une forte prime en cas de participation au prochain Euro avec l'équipe de France. Des chiffres similaire à ceux avancés dans le même temps par L'Equipe, mais contestés dans la foulée par le patron de l'OL sur son compte Twitter.

Quoiqu'il en soit, les montants proposés par sa direction ne sont pas de nature à satisfaire le meilleur buteur du dernier championnat de L1 (27 buts), lui qui avait demandé près de 6 M€ par an, il y a de cela quelques semaines. Depuis, les discussions ont été interrompues et à en croire le quotidien francilien, elles pourraient bien ne pas reprendre avant le début de la saison, même si Le Progrès annonce un rendez-vous à venir entre l'attaquant de 24 ans et Jean-Michel Aulas. Du côté du clan Lacazette, on assure effectivement que "Alex va rester, il va faire la saison avec son contrat actuel." Pour mieux mettre les voiles dans un an ?