OL

Un nom prestigieux pour l'éventuelle succession de Genesio...

Commentaire(s)
Successeur d'Hubert Fournier (à gauche), Bruno Genesio pourrait laisser son poste à Rudi Garcia (à droite).
Successeur d'Hubert Fournier (à gauche), Bruno Genesio pourrait laisser son poste à Rudi Garcia (à droite).

Conscient de la probabilité d'un échec de Bruno Genesio à hisser l'OL sur le podium en fin de saison, Jean-Michel Aulas réfléchirait, selon L'Equipe, à le remplacer cet été. Un nom aurait déjà été couché par le président Lyonnais, celui de Rudi Garcia.

À Lyon, la révolution tant espérée par Jean-Michel Aulas n'a pas eu lieu avec le changement d'entraîneur. Depuis le remplacement d'Hubert Fournier par son ancien adjoint, Bruno Genesio, le vestiaire paraît plus serein, le jeu déployé plus léché, certes, mais ce que le patron de l'OL attendait avant tout étaient des résultats et un sursaut au classement. On ne peut pas dire que c'est raté, mais il serait utopiste de dire que c'est réussi...

Au-delà des deux éliminations en Coupes (à chaque fois contre Paris), les troupes de Genesio comptent, depuis le début de l'année, 4 victoires, 1 nul et 3 défaites en Ligue 1. Un bilan mitigé, qui ne les laisse tout de même qu'à deux points du podium et d'une possible qualification pour la prochaine Ligue des Champions, objectif ultime du club rhodanien. Alors, pour l'instant, Aulas maintient sa confiance à Genesio. Mais qu'en sera-t-il s'il failli à sa tâche de qualifier l'OL pour la deuxième année de suite pour la plus prestigieuse des compétitions de clubs ?

En bon dirigeant, Aulas commence déjà à anticiper ce cas de figure et aurait confié à son entourage qu'un profil d'entraîneur lui plaisait tout particulièrement : celui de Rudi Garcia, selon L'Equipe. Limogé par l'AS Rome mi-janvier, le technicien français (51 ans) était dans les tribunes du stade Pierre-Mauroy, dimanche, pour assister à la victoire 1-0 du LOSC, son ancien club, face à l'OL. JMA en a-t-il profité pour le sonder sur une éventuelle prise de fonctions dans le Rhône ? Possible, mais Garcia, qui veut attendre cet été pour prendre une décision sur son avenir, n'a aucune raison de se presser, puisque les offres vont affluer pour un entraîneur déjà convoité par Newcastle, Galatasaray ou encore Valence... La concurrence s'annonce donc rude si l'OL décide de se lancer à sa poursuite. Mais après tout, Bruno Genesio est encore en poste et il lui reste dix matches pour répondre à ses objectifs...