Euro 2020

Anthony Lopes sur le banc, le Portugal subit la loi de l'Allemagne (analyse et notes)

L.P
Anthony Lopes, le gardien de but de l'OL et du Portugal.
Anthony Lopes, le gardien de but de l'OL et du Portugal.

Ce samedi en fin d'après-midi, à l'Allianz Arena de Munich, l'Allemagne a renversé puis corrigé le Portugal (4-2), lors de la 2ème journée de la phase de groupes (F) de l'Euro 2020. Les hommes de Joachim Löw se relancent totalement après leur défaite inaugurale face à l'équipe de France. Les protégés de Fernando Santos, eux, se compliquent la tâche.

Euro 2020 - Phase de poules / Groupe F

Portugal
2 - 41 - 2 Allemagne
Cristiano Ronaldo 15'
Diogo Jota 67'
35' Rúben Dias
39' R. Guerreiro
51' K. Havertz
60' R. Gosens

LE FAIT DU MATCH

Le Portugal prend l'eau dans les couloirs ! En tête au tableau d'affichage contre le cours du jeu, suite à l'ouverture du score de Cristiano Ronaldo (15ème), l'équipe lusitanienne, qui n'a finalement fait qu'illusion, a fini par payer, et pas qu'un peu, ses largesses défensives. Nélson Semedo, dans son couloir droit, a vécu un match tout simplement cauchemardesque, incapable de contenir un tant soit peu un Robin Gosens qui s'est régalé pendant plus d'une heure de jeu. Raphaël Guerreiro, à l'opposé, n'a pas connu bien plus de réussite que son coéquipier. Le latéral gauche du Borussia Dortmund, qui a également énormément souffert face à l'activité incessante des offensifs allemands, a inscrit un but, celui du 1-2, contre son propre camp (39ème). Pepe et Ruben Dias, lui aussi auteur d'un c.s.c. (35ème), n'ont pas été plus transcendants. Difficile, alors, d'espérer un meilleur résultat. Surtout face à une Nationalmannschaft aussi inspirée.

LES BUTS

1-0 (15ème) : Le Portugal ouvre la marque ! Sur un corner botté par Toni Kroos, Cristiano Ronaldo éloigne le danger. Le ballon arrive dans les pieds de Bernardo Silva, qui se fend d'une magnifique transversale pour Diogo Jota, parti à la limite du hors-jeu côté gauche. Ce dernier se présente face à Manuel Neuer et offre, de l'extérieur du pied droit, un caviar à Cristiano Ronaldo. De près, du pied gauche, l'attaquant et capitaine de la Seleção n'a plus qu'à conclure. C'est le troisième but inscrit en cet Euro 2020 par le joueur de la Juventus Turin, plus que jamais meilleur buteur de l'histoire du tournoi (12 réalisations).

1-1 (35ème) : L'Allemagne recolle ! Sur la droite du terrain, Thomas Müller renverse sur Robin Gosens à l'opposé. Le latéral gauche déclenche une reprise de volée du pied gauche un peu ratée, qui se transforme en centre. Kai Havertz passe alors devant Rúben Dias, qui trompe Rui Patrício en déviant le cuir dans son propre but de la jambe gauche.

1-2 (39ème) : La Nationalmannschaft passe en tête ! Antonio Rüdiger décale Robin Gosens dans le couloir gauche. Le joueur de l'Atalanta Bergame sert Thomas Müller. En deux temps, l'attaquant du Bayern Munich ouvre vers la droite de la surface, où Joshua Kimmich centre fort devant le but. Sous pression et sur la trajectoire du cuir, le malheureux Raphaël Guerreiro propulse alors la sphère dans ses propres filets pour le second c.s.c. de la rencontre.

1-3 (51ème) : L'Allemagne fait le break ! Thomas Müller sollicite le une-deux avec Joshua Kimmich aux abords de la surface lusitanienne, puis décale sur Robin Gosens à gauche du terrain. Du pied gauche, ce dernier déploie alors un centre fort devant le but que Kai Havertz vient couper victorieusement au premier poteau, du plat du pied droit.

1-4 (60ème) : L'Allemagne s'envole ! Alerté sur l'aile droite, Joshua Kimmich a tout loisir de déployer un bon centre vers le second poteau. Robin Gosens, laissé complètement seul par la défense portugaise, place alors une tête puissante et gagnante dans la lucarne gauche qui ne laisse aucune chance à Rui Patricio.

2-4 (67ème) : Le Portugal réduit l'écart ! João Moutinho enveloppe bien son coup-franc côté gauche et trouve Cristiano Ronaldo au second poteau. Le joueur de la Juventus Turin tente une demi-volée croisée du pied droit qui longe la ligne de but. Diogo Jota, profitant de l'apathie de la défense allemande, termine à bout portant et sans opposition, du pied droit.

L'HOMME DU MATCH

Robin Gosens (Allemagne). Déjà très intéressant dans la courte défaite concédée face aux Bleus (1-0), le latéral gauche de l'Atalanta Bergame a fait encore mieux contre le Portugal, se fendant d'une copie XXL. Impliqué sur les deux premiers buts, passeur décisif sur le troisième et buteur d'une belle tête en pleine lucarne sur le dernier (60ème), il a clairement été l'homme de cette rencontre débridée, qu'il avait lancée en se faisant refuser pour une position de hors-jeu un but inscrit sur une reprise de volée du gauche (5ème). Il a finalement cédé sa place quelques instants après sa réalisation, validée celle-ci, avec le sentiment du devoir accompli et sous une ovation méritée, remplacé par Marcel Halstenberg (62ème).

LES CONSÉQUENCES

Menée contre le cours du jeu, la Nationalmannschaft a finalement surclassé le Portugal après un scénario haletant et une prestation d'ensemble plus que convaincante. Qu'on se le dise, les protégés de Joachim Löw, déjà séduisants face aux Bleus, montent en puissance. Au classement de la poule F, l'Allemagne se relance totalement après son revers inaugural et grimpe en deuxième position (3 points). La qualification pour les 8èmes semble en bonne voie, elle se jouera face à la Hongrie, mercredi soir (21 heures).

En tête au quart d'heure de jeu, le Portugal s'est finalement fait retourner par une Allemagne très inspirée. Les hommes de Fernando Santos, qui ont trouvé les montants sur une lourde frappe de Renato Sanches (79ème), ont payé leurs trop nombreuses largesses défensives, qui pourraient s'avérer inquiétantes pour la suite de la compétition. La suite, justement, ce sera face à l'équipe de France, mercredi soir (21 heures), dans une "finale" pour la qualification. Au classement du groupe F, la Seleção est troisième (3 points).