OL

Aulas répond à une provocation d'un adjoint de Marseille après les incidents Nice-OM

Julien Castanheira
Aulas, le président de l'OL
Aulas, le président de l'OL

Les différents incidents entre Nice et l'Olympique de Marseille ont été sanctionnés hier par la commission de discipline de la LFP. Visiblement, les sanctions prononcées ne sont pas du goût de Sébastien Jibrayel, adjoint à la mairie de Marseille en charge du sport. Sur Twitter, le politicien a réagi en adressant un tacle à peine camouflé à l'Olympique Lyonnais : "Je prends acte de la décision prise par la LFP même si je m'attendais à mieux pour l'OM. Nos joueurs sont blessés, le terrain est envahi, les conditions sécuritaires ne sont pas réunies.. et malgré cela on doit rejouer le match. Ah j'oubliais, nous ne sommes pas l'OL" a-t-il tweeté. Ce dernier fait référence au match gagné sur tapis vert par l'OL à Bastia en mai 2017 pour un envahissement de terrain.

Ce tweet n'est pas passé inaperçu dans le Rhône et Jean-Michel Aulas a dégainé son téléphone pour répondre à l'homme politique. "Merci de ne pas nous utiliser comme contre-feu, cela ne vous honore pas en tant qu’élu de la République". Le message est passé.