OL

Porté par un très bon Shaqiri, l'OL s'impose face à Troyes (résumé et notes)

Shaqiri régale face à Troyes
Shaqiri régale face à Troyes

Après s’être incliné avec les honneurs au Parc des Princes face au PSG dimanche (2-1), l’OL se devait de réagir face à Troyes au Groupama Stadium. Résultat, portés par une prestation de haut vol de ses recrues, la formation de Peter Bosz s’impose (3-1) et poursuit sa montée en puissance.

Ligue 1 - 7e Journée

Lyon
3 - 10 - 1 Troyes
X. Shaqiri 48'
Emerson 72'
Lucas Paqueta 89'
45' X. Chavalerin

De retour au Groupama Stadium après la défaite concédée au Parc des Princes dimanche (2-1), l’OL se doit de prendre les trois points face à l’ESTAC. Également engagés en Ligue Europa, les joueurs de Peter Bosz disputent leur quatrième match en l’espace de dix jours. S’il a confié en conférence de presse craindre des blessures pour ses joueurs en conférence de presse hier, le technicien rhodanien n'a opéré qu’à deux changements au coup d’envoi. Ainsi, Jérôme Boateng et Karl Toko-Ekambi ont laissé leur place à Sinaly Diomandé et à un Houssem Aouar capitaine en l’absence de Léo Dubois et Moussa Dembélé.

Début de match en trombe pour l’OL, puis plus rien

Pour l’OL, le match débute de la meilleure des manières. Certainement piqué par sa non-titularisation à Paris dimanche, Houssem Aouar réalise une très grosse entame. Sur son côté gauche, le numéro 8 lyonnais sème la zizanie dans le dos de l’arrière garde troyenne. En face, les joueurs de Laurent Batlles semblent complètement déboussolés face aux combinaisons lyonnaises. Malheureusement pour eux, les joueurs de Peter Bosz ne parviennent pas à faire la différence. D’Islam Slimani (9ème) à Lucas Paqueta (10ème) en passant par Houssem Aouar (11ème et 18ème) et Xherdan Shaqiri (14ème), tous butent sur un Gauthier Gallon des grands soirs. Sur le bord du terrain, Laurent Batlles sent bien que son équipe ne pourra pas rester suspendue tout le match aux exploits de son portier. Très hauts à l’entame, les troyens reculent d’un cran afin de laisser moins d’espace dans le dos de leurs latéraux. Après avoir laissé passer l’orage, Troyes sort de sa boîte, se créant ses premières occasions par l’intermédiaire de Mama Baldé (21ème) et Renaud Ripart (24ème). Concentré, Anthony Lopes repousse. À quelques minutes du retour au vestiaires, parfaitement servi par Xherdan Shaqiri dans les six mètres troyens, Houssem Aouar est un tout petit peu court et ne parvient toujours pas à propulser le ballon au fond du but de Gauthier Gallon. Très maladroits, les lyonnais sont punis sur l’action qui suit. Décomplexés et présents en nombre dans la surface de réparation lyonnaise, les troyens ouvrent le score par l’intermédiaire de Xavier Chavalerain à la suite d’un ballon récupéré dans la surface par Mama Baldé (0-1, 43ème).

Xherdan Shaqiri et Emerson ouvrent leur compteur

Au retour des vestiaires, Léo Dubois remplace un Malo Gusto jusqu’ici emprunté défensivement dans le couloir droit de la défense lyonnaise. Toujours sur le côté droit, Xherdan Shaqiri n’a besoin que de deux minutes pour remettre les pendules à l’heure. Déjà très bon en première période, l’international suisse montre la voie aux siens d’une belle frappe enroulée du pied gauche (1-1, 47ème). Déjà parfaitement rentré dans sa première mi-temps, l’OL est cette fois parvenue à faire tout de suite la différence. Une nouvelle fois pro-actif, Laurent Batlles réajuste son équipe en faisant entrer l’attaquant tunisien Yohan Touzghar à la place du défenseur central néerlandais Philippe Sandler. Tout juste entré en jeu, l’international tunisien dispose d’ailleurs d’une énorme occasion au point de penalty. Tout seul et face au but déserté par Anthony Lopes, il ne cadre pas (60ème). Le scénario est le même pour Moussa Dembélé sept minutes plus tard. Lui aussi tout juste entré en jeu, le numéro 9 lyonnais envoie sa tête au-dessus des buts de Gauthier Gallon. Pour Peter Bosz et les lyonnais, la délivrance arrive finalement quelques minutes plus tard et vient encore d’une recrue. Récompensé de ses nombreux dépassements de fonction, Emerson voit sa frappe du pied droit à l’entrée de la surface de réparation finir sa route dans le petit filet de Gauthier Gallon (2-1, 72ème). Enchanté, le Groupama Stadium explose et ne manque pas de remercier celui qui s’affirme de plus en plus comme l’un des hommes forts de Peter Bosz depuis plusieurs semaines.

La montée en puissance se poursuit pour l’OL

La fin de match et le troisième but signé Lucas Paqueta sont anecdotiques. L’OL a une nouvelle fois réalisé un match plein, bien que longtemps handicapée par un anormal manque de réalisme. Au classement, Jason Denayer et les siens font un pas en avant et figurent désormais à la sixième place, à trois points du troisième, Angers. Côté troyen, pas vraiment d’enseignements à tirer d’une rencontre dans laquelle l’OL aura simplement été trop forte dans l’ensemble. Avec cinq points pris sept journées, les partenaires de Xavier Giraudon font office de premiers non-relégables, juste devant Brest et Metz. Malgré tout le talent de leur entraîneur, nul doute que pour se maintenir, ils devront batailler jusqu'au terme du championnat.

Photos Matchs : Lyon 3 - 1 Troyes