Mercato

Romain Faivre toujours dans le viseur de l'OL

Commentaire(s)
Faivre avec Brest
Faivre avec Brest

Auteur d'une saison prometteuse avec Brest (5 buts et 3 passes décisives cette saison), Romain Faivre (22 ans) attire l'oeil de cadors européens. Arrivé en provenance de Monaco pour environ 350 000€, l'élégant gaucher s'est révélé comme l'une des belles surprises de cet exercice.

Très bon cette saison en Ligue 1, Romain Faivre (22 ans) est suivi par plusieurs cadres européens. Explosif, élégant, le gaucher a de nombreuses qualités qui intéressent certaines écuries européennes. Pour le quotidien L'Équipe, le directeur sportif du club breton a loué les qualités de l'ailier. "Dans mes rapports, j'ai noté une grande fluidité dans la prise de balle, une vitesse d'enchaînement rapide, des grosses capacités d'élimination, note le scout d'un grand club européen. Ce qui me plaît aussi, c'est ce qu'il fait sans ballon, avec une grande disponibilité après sa passe et son travail défensif. Il a besoin de prendre du poids dans le duel et de se montrer plus efficace dans ses derniers choix. Le plus dur, toujours, c'est la deuxième saison. Celle où il devra confirmer", a confié le directeur sportif du club Grégory Lorenzi.

Brest n'est pas vendeur

Ces performances ont tapé dans l'oeil du Bayer Leverkusen, le Borussia Dortmund, Leeds, l'Olympique Lyonnais et d'autres clubs du top 5 de Ligue 1 suivent de près le milieu offensif du Stade Brestois. Sous contrat jusqu'en 2025 avec les Bretons, Faivre n'est pas sur le départ, à moins d'une offre impossible à refuser, toujours selon le directeur sportif du club. "Au vu des prestations de Romain, de son statut d'Espoirs, je n'ai pas été surpris. Plusieurs clubs étrangers nous ont appelés cet hiver en nous demandant notre position. Je leur ai expliqué qu'il était hors de question que Romain nous quitte. Et je leur ai demandé donc de ne pas envoyer d'offres ni mêmes d'offres de transfert avec prêt immédiat. Mais je le sais, ces clubs reviendront cet été", a-t-il poursuivi, avant de conclure.

Nous ne sommes pas vendeurs. Nous ne sommes pas dans une situation où nous sommes obligés de vendre Romain. Après, on sait qu’en raison de ses performances, ce sera un garçon sollicité. Et on sait très bien qu’à partir d’un certain niveau de sollicitations, on ne sera pas capable de le retenir. Le prix ? C’est prématuré. Je n’ai pas défini de prix, poursuit le dirigeant. Mais on a vendu Ibra (Diallo) 15 M€ (à Southampton). Et les joueurs offensifs valent forcément plus", a-t-il confié.