Mercato

Aulas a rencontré l'agent de Gignac !

Commentaire(s)

André-Pierre Gignac ne laisse pas insensible l'Olympique Lyonnais ! Au point que Jean-Michel Aulas, président du club rhodanien, est d'ores et déjà passé à l'action. Explications.


Libre de s'engager avec la formation de son choix, le désormais ancien attaquant de l'Olympique de Marseille, André-Pierre Gignac (29 ans, 38 matchs et 21 buts en L1 cette saison), suscite de très nombreuses convoitises. Parmi elles, celle émanant de l'Olympique Lyonnais semble l'intriguer ! D'autant que le club rhodanien serait passé à l'offensive dans ce dossier.

En effet, selon les informations relatées par nos confrères de RMC, l'emblématique président lyonnais, Jean-Michel Aulas, aurait déjeuné avec l'agent du joueur, Jean-Christophe Cano, ce mardi dans la Capitale des Gaules, afin d'évoquer une éventuelle arrivée chez les Gones de l'attaquant international français. Une information non confirmée par le club lyonnais et l'entourage du Martégal, qui préfèrent avancer masqués pour l'heure. Toutefois, et toujours selon nos confrères, l'agent d'APG serait sorti assez déçu de cette entrevue, notamment concernant l'offre financière émise par les Gones.

L'Euro 2016, la Ligue des Champions et l'entrée dans le nouveau stade comme arguments !

En effet, malgré une enveloppe de recrutement en hausse suite à la qualification directe pour la prochaine édition de la Ligue des Champions, le club rhodanien ne fera pas de folies niveau salaire (Gignac émargeait à plus de 300 000 € mensuels avec le club phocéen). Tout comme pour les primes à la signature. Mais l'Olympique Lyonnais compte bien se montrer convaincant et possède d'autres arguments non négligeables pour séduire l'ancien toulousain. À un an de l'Euro 2016 en France, André-Pierre Gignac jouirait, entre Rhône et Saône ainsi que sur la scène continentale, d'une très belle exposition, assortie d'un challenge sportif plus qu'intéressant. Reste désormais à savoir si le deuxième meilleur buteur de la saison hexagonale est prêt à faire des concessions financières pour rester en Ligue 1 et, également, s'il est prêt à rejoindre un concurrent direct de son ancien club, club de coeur s'il en est. Nul doute que l'intéressé, lui, est pleinement conscient qu'un départ pour l'étranger passerait beaucoup mieux aux yeux des gens, à Marseille.

Autre problème, et pas des moindres : la qualité sportive des autres offres visant le natif de Martigues. Lui qui a décliné un pont d'or du Dinamo Moscou possède également une deuxième offre concrète en main : celle émanant de Turquie et du Galatasaray SK. D'autres formations continentales comme West Bromwich Albion ou la Lazio Rome ne sont, quant à elles, pas encore passées officiellement à l'action. Mais, et sans faire injure aux divers clubs cités ci-dessus, l'Olympique Lyonnais semble, pour l'instant, le club le mieux placé pour lui offrir un challenge de qualité. Suffisant pour rafler la mise ?